Congruence

Capacité d’authenticité et d’intégrité (au sens pleinement soi-même dans ses dimensions). La congruence peut être définie comme « l’état d’être » du thérapeute quand ses interventions au cours de l’entretien sont en accord avec les émotions et les réflexions suscitées en lui par le client. Elle suppose de la part du thérapeute une disponibilité à ses émotions intérieures et une acceptation de ces dernières. En effet, Rogers développe l’hypothèse que « le changement de la personne se trouve facilité lorsque le thérapeute est ce qu’il est » , lorsque ses rapports avec son client sont authentiques, sans masque ni façade, exprimant ouvertement les sentiments et attitudes qui l’envahissent de l’intérieur à ce moment-là. La congruence du thérapeute va en quelque sorte autoriser celle du patient. Cela favorise souvent en retour la possibilité pour le patient d’entrer en contact avec ses propres sentiments.